Rouge
Catégories:

 

Lorsqu’on pénètre dans le nouveau bâtiment de la Mannheim Business School, on oublie se trouver dans un monument historique pourtant impressionnant, rien moins que l’un des plus grands châteaux baroques d’Europe, en Bade-Wurtemberg. Ce qui parle immédiatement, ce sont les couleurs : le rouge pour les espaces d’intensité intellectuelle (enseignement et échanges), le blanc pour les circulations et le vert du parc juste en face.

Ce qu’on remarque moins de prime abord, c’est le confort acoustique de ces lieux aux parois vitrées et aux plafonds surélevés, malgré les dizaines d’étudiants qui les parcourent. C’est la gageure qu’ont relevé les architectes schneider+schumacher : intégrer totalement l’acoustique dans leur architecture. « Dès le départ, nous étions conscients qu’il fallait y être particulièrement attentifs ; nous avions d’ailleurs un spécialiste dans l’équipe. Nous avons donc cherché un matériau qui saurait répondre à nos exigences”, explique l’architecte Kai Otto qui a conçu le projet avec Michael Schumacher. “C’est ainsi qu’au bout de quelques semaines de recherches nous en sommes arrivés à Texaa® ».  Le Vibrasto de Texaa® offrait l’avantage de « cocher énormément de cases sur notre liste » et de présenter « une combinaison de tout ce que nous voulions pouvoir travailler » : un produit au rendu toujours identique, capable de se soumettre à des configurations différentes sur des supports variés, à plat ou en courbe. L’autre élément décisif fut la gamme de couleurs proposée. « Texaa® est le seul produit pour lequel il existait une palette digne de ce nom », remarque Kai Otto.

Est-ce un hasard ? Cette première prestation de Texaa pour schneider + schumacher s’est effectuée sur la base d’une couleur qui se trouve être identitaire pour les deux maisons. Le rouge est un peu la signature de schneider+schumacher depuis les années 90 et l’Info-Box érigée à Berlin de 1995 à 2001. Il est aussi pour Texaa l’emblème de son travail, sur et à partir des couleurs.

Outre les fonctionnalités et la couleur, un autre point encore comptait pour les architectes : « L’haptique : cette sensation au toucher que procure le produit ». Au final, les matières Vibrasto ne sont plus ressenties comme un revêtement acoustique, mais comme une matière et une couleur – ce rouge qui, en habillant tout le mobilier et les murs des amphithéâtres, donne à les percevoir pleinement par les trois sens : la vue, l’ouïe et le toucher.

 

MBS – Centre d’études et de conférences, 2013-2017

Matière acoustique Vibrasto évolution

Maître d’ouvrage : Autorité publique Amt Mannheim und Heidelberg des Landesbetrieb Vermögen und Bau  Baden-Württemberg.

Architectes : schneider+schumacher (conception : Michael Schumacher et Kai Otto / gestion de projet : Meike Jung)

Photos:
© Jörg Hempel
© Kirsten Bucher