A la recherche du très haut niveau

Catégories:

Du hall monumental aux espaces de répétition, la reconstruction de la salle Allende de Mons-en-Barœul a donné lieu à un travail de très haute précision acoustique, habillée par le revêtement Vibrasto de Texaa®.

La reconstruction de la salle de spectacle Allende s’inscrit dans le renouvellement urbain du centre-ville de Mons-en-Barœul, conçu dans les années 60 par Henri Chomette, suivant les préceptes de la Charte d’Athènes chère à Le Corbusier. La salle occupe l’un des angles de la place centrale et se tourne vers la mairie pour créer un vis-à-vis courtois instauré par le dialogue esthétique des grandes façades vitrées de l’étage. L’espace public invite au rassemblement des spectateurs devant l’entrée abritée par un conséquent porte-à-faux du bâtiment. Quoique traitées avec l’uniformité d’un béton gris, les façades scintillent grâce à des inserts de quartz coulés dans les bétons préfabriqués et polis.

Une fois franchi le seuil, l’impression de monumentalité est saisissante car l’espace, très proportionné pour recevoir 500 spectateurs, se dilate dans les trois dimensions. Les puits de lumière valorisent des accélérations de perspectives dont les effets esthétiques sont exacerbés par le contraste du blanc et du noir. Le visiteur est alors invité à se déplacer vers la galerie d’exposition, ou vers les studios, ou vers la grande salle. Pour accéder à cet espace majeur, il pénètre dans des sas feutrés où un revêtement acoustique Texaa® a été mis en œuvre de manière particulière : il s’agit d’un matériau composite constitué de 3 épaisseurs superposées dont la couche superficielle est le textile transonore Aeria*. Tendue en mur cette peau acoustique apporte un toucher agréable et invite au silence respectueux qui s’impose dans la grande salle. L’usage de cette matière acoustique annonce la généralisation des traitements muraux que l’on retrouve dans les studios.

Trois studios d’enregistrement et une salle de répétition complètent l’offre scénographique de la grande salle. Comme le hall, les studios sont de plans triangulaires et trapézoïdaux et suscitent une perception dynamique de l’espace. Le non parallélisme des parois lutte contre la résonance acoustique mais cela n’aurait pas suffi pour atteindre le très haut niveau de confort recherché par les architectes Dominique Coulon & associés. Les parois ont été modélisées en précisant les quantités nécessaires pour les membranes, les parements résonateurs et les surfaces dissipatives. Ainsi la quantité du revêtement ne découle pas uniquement d’un choix esthétique.  Les acousticiens d’E.S.P ont validé la matière acoustique Vibrasto qui est très compétitive pour être tendue devant des complexes absorbants dont les épaisseurs varient de 50 à 80 mm garantissant un alpha sabine proche de 1. Une très bonne anticipation de chantier a permis de respecter le nu intérieur des parements, sans révéler la complexité des ossatures murales. Le calepinage mis au point par les architectes et par le tapissier s’est accommodé des lignes trapézoïdales et des plis verticaux à peine perceptibles. Un travail très soigné camoufle les jonctions des lés de 150 cm de large.

Des baguettes de tension fournies par Texaa permettent le pincement du revêtement acoustique créant ainsi des joints tapissiers. Les teintes choisies par les architectes découlent de la thématique générale du bâtiment restreinte au blanc, noir et gris. Dans la salle de répétition l’agrément que le revêtement acoustique tendu sur les murs apporte à l’espace est complété par un rideau que les usagers peuvent tirer à souhait devant la grande baie qui domine le parvis.

 

*Aeria textile transonore, selon un brevet exclusif Texaa®

Le nuancier Texaa® propose une gamme de 22 coloris dont certains vifs et agréablement colorés.

Centre culturel Salvador Allende à Mons-en-Barœul, banlieue lilloise (59)
260 ml de Vibrasto système 30 couleurs MR 640 Nacre, MR 540 Gris et MR 520 Graphite.

Maitre d’ouvrage : Ville de Mons-en-Barœul.
Maître d’œuvre :  Dominique Coulon & associés architectes mandataires
Architectes : Dominique Coulon, Olivier Nicollas architecte
Architecte associé (suivi de chantier) : Agence Damien Surroca
Acousticien : Euro sound project, E.S.P
Entreprise : VBL (Raphael Cocetta) sous traitant de l’entreprise JOBIN
Photographe : Eugéni Pons