Hors normes

Hors normes
Catégories:

 

Dessinée par Patrick Rubin et Annie Le Bot (CANAL Architecture) dans les espaces impressionnants d’une immense nef industrielle haute de 19 mètres et longue de 65, la nouvelle médiathèque François Mitterrand, à Brest, surprend à la fois par sa liberté d’aménagement et son confort acoustique : on y lit, on y travaille et on y joue, dans une cohabitation heureuse…

Dans le quartier de la Recouvrance, les anciens ateliers de l’arsenal militaire de Brest, désaffectés depuis 2004, reprennent vie, et c’est un nouveau morceau de ville qui est en train de voir le jour, en figure de proue sur la rivière Penfeld. En attendant les logements, les boutiques, le cinéma, la pépinière et le centre national des arts de la rue, c’est la médiathèque François Mitterrand qui ouvre ses portes en 2017, sur plus de 10 000 m².
Dans ce grand volume qui garde en lui la mémoire de son passé industriel – un toboggan y voisine avec un pont roulant et un four immense –, les architectes ont réparti les différents services (de lecture, d’étude et de jeux) que l’on peut attendre d’une médiathèque à l’heure numérique, sur deux niveaux entre lesquels on circule librement, dans une succession de scènes, d’ambiances, d’éclairages, de matières, de couleurs.

Si l’on considère l’ampleur du volume, sa hauteur et la fréquentation importante des lieux par des publics très différents, on est aujourd’hui agréablement surpris de constater que l’ambiance sonore qui règne ici est étonnamment feutrée. « Cette médiathèque est vraiment un lieu de vie, explique Élodie Boulogne, chargée d’affaires Texaa®, à Paris, et la plupart des espaces sont décloisonnés, d’où l’importance d’un traitement acoustique bien pensé. L’agence CANAL architecture connaît très bien les performances de nos produits, et lorsqu’Annie Le Bot nous a contactés, les problèmes avaient déjà été clairement identifiés avec le bureau d’études (ITAC Acoustique), et ils savaient très précisément ce qu’ils attendaient de nous en termes de matières et de performances. »
Compte tenu de l’ampleur des surfaces à traiter et des possibilités de mise en œuvre, le choix s’oriente vers du Vibrasto posé « tendu » en murs et en plafonds. Les architectes demandent alors des précisions sur le système de pose, et avec le souci du détail qui les caractérise, ils vont très précisément dessiner des plans de calepinage des surfaces à traiter, en fonction des contraintes de fabrication, des performances attendues pour chaque type de situation, et des effets visuels qu’ils souhaitent mettre en œuvre dans l’espace. Ils ont également dessiné des cloisons en forme de « Z » pour isoler les différents postes informatiques, avec un habillage en Vibrasto « collé » pour en épouser les courbes. « Les architectes recherchaient un ocre rouge assez soutenu, capable de “trancher” avec l’ambiance industrielle des lieux. Comme cette teinte n’était plus en gamme chez Texaa® , nous avons fabriqué et tricoté un coloris spécial pour ce chantier. Le résultat est splendide…»
> Accéder à la page Vibrasto

 

– – –

±460 ml de Vibrasto de Texaa®, « tendu » en mur et en plafond, 11 panneaux Stereo, 45 ml de Vibrasto 20 à coller pour équiper les meubles et cloisons
Coloris spécial Ocre rouge.
Maîtrise d’ouvrage : Ville de Brest.
Architectes : agence Canal, Patrick Rubin et Annie Le Bot, 2017.
Bureau d’études ITAC Acoustique.
Photos : Philippe Ruault, Annie Le Bot, Patrick Rubin.